ARIANNE PHOSPHATE FAIT AVANCER L'ÉTUDE DE PRÉFAISABILITÉ D'UNE USINE D'ACIDE PHOSPHORIQUE PURIFIÉ

- Le projet créerait le plus grand producteur d'acide pour batteries en dehors de la Chine.

SAGUENAY, QUÉBEC - (30 janvier 2024) – Arianne Phosphate (la « Société » ou « Arianne ») (Bourse de croissance TSX : DAN) (FRANCFORT : JE9N) (OTCQX : DRRSF), une société en stade de développement du projet de mine de phosphate du Lac à Paul, dans la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean, au Québec, a le plaisir d'annoncer qu'elle a commencé à travailler sur une étude de préfaisabilité ("ÉPF") pour construire une usine d'acide phosphorique purifié en aval ("APP") dans la région, capable de convertir le concentré de phosphate de haute pureté de la Société en un produit APP fini. En poursuivant cette intégration en aval, Arianne sera en mesure d'aller au-delà de la production et de la vente de concentré et de tirer parti de son avantage géologique pour devenir un acteur dominant sur les marchés de la haute pureté des batteries et des produits spécialisés. De plus, en passant à une opération entièrement intégrée verticalement, la Société bénéficiera d'une économie considérablement améliorée et permettra à la région du Saguenay de s'établir au sein de l'écosystème mondial des batteries. Selon les plans actuels, l'usine serait le plus grand producteur à l'extérieur de la Chine et, compte tenu de la nature ignée rare du gisement d'Arianne, elle devrait également être très concurrentielle sur le plan des coûts.

L'acide phosphorique purifié a suscité un intérêt considérable ces dernières années, car il s'agit d'un ingrédient important des batteries lithium-fer-phosphate ("LFP"). Actuellement, l'offre d'APP est limitée, en particulier en dehors de la Chine, car il a toujours été utilisé dans les conservateurs alimentaires et d'autres applications industrielles, et maintenant, le LFP empiète rapidement sur l'offre existante. Aujourd'hui, les batteries LFP représentent plus de 30 % de l'ensemble des batteries, et de nombreux analystes du secteur prévoient qu'elles deviendront les plus courantes de toutes les chimies de batteries d'ici quelques années. Cette croissance de la demande nécessitera une augmentation de la production d’APP, Benchmark Mineral Intelligence prévoyant un besoin supplémentaire de 1 million de tonnes d’APP par an, ce qui représente une augmentation très importante par rapport à la production mondiale actuelle. En outre, la Chine produisant aujourd'hui plus de 90 % de toutes les batteries LFP, l'offre occidentale est extrêmement limitée. 

Reconnaissant l'importance du phosphate et de sa disponibilité sur le territoire, le gouvernement du Québec a récemment inscrit l'apatite, le minéral contenant le phosphate, sur sa liste des minéraux critiques et stratégiques. Cette décision fait suite à d'autres juridictions qui ont fait de même, y compris l'Union européenne.

"Il ne fait aucun doute que nous aurons besoin d'une augmentation significative de l'offre d’APP, mais la question est de savoir d'où elle viendra", a déclaré Brian Ostroff, président d'Arianne Phosphate. "Aujourd'hui, le projet Lac à Paul d'Arianne est la plus grande ressource indépendante au monde, capable de produire un concentré de phosphate de très haute pureté et de faible contamination, déjà testé et confirmé pour produire un APP de qualité batterie. Notre projet est bien situé au Québec, au Canada, près des infrastructures nécessaires, entièrement autorisé et prêt à construire. Au cours des 18 derniers mois, la Société a consacré beaucoup de temps et d'efforts pour s'assurer qu'elle sera en mesure de tirer parti de cette énorme opportunité. Pour répondre à la question de savoir d'où viendra l'approvisionnement nécessaire, je dirais qu'Arianne est idéalement placée pour répondre à ce besoin urgent et, ce faisant, bénéficier d'avantages stratégiques et économiques très importants. Comme prévu, notre installation serait en mesure de produire suffisamment d'APP pour répondre à 350 GWh de la demande annuelle des méga-usines occidentales, soit une part importante de ce qui sera nécessaire".

L’ÉPF examine la construction d'une usine d’APP située dans la région du Saguenay au Québec, à distance de camionnage de la mine d'Arianne et avec un accès facile aux principaux centres de batteries nord-américains tels que Bécancour, Québec, la "ceinture de batteries" des États-Unis dans le sud-est et l'industrie automobile américaine dans le Michigan et les États environnants. Le projet prévoit la production de 350 000 tonnes d’APP de qualité batterie, ce qui ferait d'Arianne le plus grand producteur en dehors de la Chine et lui permettrait de répondre à une part importante des besoins en batteries des pays occidentaux. En outre, l'installation produirait également plus de 200 000 tonnes d'acide phosphorique secondaire de qualité supérieure utilisé pour les aliments pour animaux et les engrais spécialisés. En raison des fermetures prévues en Amérique du Nord et en Europe, ce marché secondaire sera largement sous-exploité et offrira des opportunités économiques supplémentaires à Arianne.

"La région du Saguenay est déjà connue pour son avantage mondial dans des industries telles que l'aluminium", a déclaré Raphaël Gaudreault, chef des opérations d'Arianne Phosphate, "elle deviendrait maintenant un acteur de la production occidentale de phosphate pour des utilisations spécialisées telles que les batteries. Le projet intégré, à la fois la mine et l'usine d’APP, sera très bénéfique pour la province et le pays. La région offre l'accès à une main-d'œuvre qualifiée, à des infrastructures de pointe, notamment portuaires, ferroviaires et hydroélectriques, ainsi que la possibilité d'accéder aux marchés émergents des batteries, tant en Amérique du Nord qu'en Europe de l'Ouest. De plus, le projet étant situé au Québec, Canada, il permettra à Arianne et à ses clients de bénéficier des incitations économiques prévues par divers programmes gouvernementaux, avec l'ajout du phosphate à la liste des minéraux critiques du Québec. Enfin, comme la Chine représente actuellement plus de 90 % de toute la production de LFP, cette installation permettra de poursuivre la diversification des sources chinoises vers une chaîne d'approvisionnement occidentale".

À propos d’Arianne Phosphate

Arianne Phosphate (« Arianne Phosphate inc. ») (www.arianne-inc.comArianne Phosphate (« Arianne Phosphate inc. ») (www.arianne-inc.com) met en valeur les gisements de phosphate du projet Lac à Paul, à environ 200 km dans le nord de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean au Québec (Canada). Ces gisements produiront un concentré d’apatite ignée de grande qualité titrant 39 % P2O5 with little or no contaminants (Feasibility Study released in 2013). The Company has 196,809,271 shares outstanding.

Personne qualifiée

Raphaël Gaudreault, ing., personne qualifiée NI 43-101, a approuvé ce communiqué. M. Gaudreault est également le chef des opérations.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

– 30 –

Pour nous joindre

Source :    Raphael Gaudreault, COO Tel. : 418-590-1318    raphael.gaudreault@arianne-inc.com

Info:           Brian Ostroff, President  Tel. : 514-908-4202    brian.ostroff@arianne-inc.com

Suivez-nous sur :

Facebook: https://www.facebook.com/ariannephosphate
Twitter: http://twitter.com/arianne_dan
YouTube: http://www.youtube.com/user/ArianneResources
Flickr: http://www.flickr.com/photos/arianneresources
Ressources Investing News: http://resourceinvestingnews.com/?s=Arianne

Mise en garde concernant les informations prospectives

Ce communiqué contient des « déclarations prospectives » et des « informations prospectives » au sens de la réglementation des valeurs mobilières applicable au Canada et aux États-Unis (ci-après appelés collectivement les « informations prospectives »). L'information prospective inclut, notamment, les attentes sur la production et la qualité du concentré d'apatite du projet Lac à Paul. Il est souvent, mais pas toujours, possible de déterminer les renseignements prospectifs par l'usage de mots comme « planifie », « s'attend », « devrait », « budget », « prévu », « estimation », « prévision », « a l'intention de », « escompte » ou « croit », ou leur négatif, ou des variantes de ces mots et expressions ou déclarations selon lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. L'information prospective est assujettie à des risques connus et inconnus, des incertitudes et autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels, le niveau d'activité, les performances ou les réalisations de la Société sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives. Ces risques comprennent, mais sans s'y limiter : la volatilité du cours des actions; les fluctuations des prix des matières premières; l'origine et les coûts des sources d'énergie; les estimations des coûts en capital initial et de renouvellement; les estimations des coûts de main-d'oeuvre et des coûts d'opération; les marchés mondiaux et les conditions économiques générales; les risques associés à l'exploration, au développement et à l'exploitation de gisements miniers; les estimations des ressources et des réserves minières; les risques associés à des risques non assurables survenant en cours d'exploration, de développement et de production; les risques liés aux variations des taux de change; les risques environnementaux; la concurrence à laquelle fait face la Société à l'égard de l'embauche du personnel expérimenté; l'accès à une infrastructure adéquate pour soutenir les activités minières, de transformation, de développement et d'exploration; les risques associés à des changements à la réglementation de l'exploitation minière régissant la Société; la finalisation du processus d'évaluation environnementale; les risques liés aux retards réglementaires et d'obtention de permis; les risques liés aux conflits d'intérêts potentiels; la dépendance envers le personnel clé; les risques de financement, de capitalisation et de liquidité incluant les risques que le financement nécessaire pour continuer les activités d'exploration et de développement du projet Lac à Paul ne soit pas disponible ou disponible à des conditions acceptables; le risque de dilution potentielle par l'émission d'actions ordinaires; le risque de litiges. L'information prospective est fondée sur des hypothèses jugées raisonnables par la direction au moment où ces déclarations sont faites, y compris, mais sans s'y limiter, la poursuite des activités d'exploration, aucun changement défavorable important des prix des matières premières, à la réalisation des plans d'exploration et des plans de développement conformément aux attentes, l'obtention des approbations réglementaires requise, et les autres hypothèses et facteurs énoncés dans la présente. Bien que la Société ait tenté d'identifier les facteurs importants qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de ceux contenus dans les informations prospectives, il pourrait y avoir d'autres facteurs qui font en sorte que les résultats ne soient pas tels qu'anticipés, estimés ou prévus. Il ne peut y avoir aucune assurance que ces informations prospectives se révéleront exactes, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux prévus dans ces informations prospectives. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment à l'information prospective. Les informations prospectives ne sont valables qu'à la date de ce communiqué de presse et la Société ne s'engage pas à mettre à jour ces informations prospectives, sauf conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables.

About Arianne Phosphate

Arianne Phosphate (“Arianne Phosphate Inc.”) (www.arianne-inc.com) is developing the Lac à Paul phosphate deposits located approximately 200 km north of the Saguenay/Lac St. Jean area of Quebec, Canada. These deposits will produce a high quality igneous apatite concentrate grading 39% P2O5 with little or no contaminants. The Company has 100,530,580 million shares outstanding.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Suivez Arianne sur :

READ MORE

Investir dans le Phosphate

Profitez de la demande croissante de phosphate.