Arianne fournit son bilan de fin d'année 2017

SAGUENAY, QC, le 21 déc. 2017 /CNW Telbec/ - Arianne Phosphate (la « Société » ou « Arianne ») (TSXV: DAN) (FRANCFORT: JE9N) (OTC: DRRSF), une société en stade de développement du projet de mine de phosphate du Lac à Paul, dans la région du Saguenay--Lac-Saint-Jean, au Québec, a le plaisir de présenter son bilan corporatif de fin d'année. « Cette année a été une année de progrès constant », a déclaré Brian Ostroff, chef de la direction d'Arianne Phosphate. « Aussi agréable que cela pourrait être, il ne s'agit pas simplement d'appuyer sur un bouton pour que tout soit réglé. Le projet du Lac à Paul est un grand projet qui devrait générer des retours importants pour nos investisseurs, nos parties prenantes et la communauté dans son ensemble. Pour faire avancer notre projet, il faut réunir de nombreux éléments et je crois que l'année 2017 a été une réussite pour nous rapprocher de notre objectif. »

Choix des fournisseurs clés

Au cours des premiers mois de 2017, Arianne a conclu des ententes avec plusieurs grands fournisseurs pour divers aspects de son projet. Parmi les organisations sélectionnées, citons Constructions Proco pour l'ingénierie de structure et l'architecture des bâtiments d'acier, ABB pour l'électrification intégrée et FLSmidth pour la ligne de production. Ces ententes ont été l'aboutissement des efforts de la Société au cours de la deuxième moitié de 2017. La principale conclusion est qu'Arianne a été en mesure d'intéresser et de s'associer avec certains des plus grands joueurs au monde. De même, le fait que certaines de ces ententes soient accompagnées d'un engagement de la part des fournisseurs pour aider Arianne à financer ces contrats a été d'une grande aide puisque nous avons fait passer le projet à l'étape du financement

Optimisation continue du projet

Tout au long de 2017, Arianne a continué de chercher des moyens d'optimiser son projet du Lac à Paul et, par conséquent, a pu conclure des ententes avec divers organismes qui devraient contribuer à améliorer la rentabilité de son projet. Au début de l'année, la Société a annoncé un protocole d'entente avec Rio Tinto pour explorer les synergies potentielles autour du transport maritime, en mettant l'accent sur l'utilisation des navires de Rio Tinto pour livrer le concentré de phosphate d'Arianne. La Société a également conclu une entente avec Groupe Alfred Boivin concernant le transport par camion du concentré de phosphate d'Arianne vers des installations de chargement maritime sur la rivière Saguenay. De plus, Arianne a annoncé une entente sur l'alimentation en électricité avec Hydro-Québec qui a permis de rendre disponible un bloc d'énergie additionnel pour ses installations de production de concentré de phosphate. Cette entente fera d'Arianne le plus faible émetteur de gaz à effet de serre de tous les producteurs de concentré d'apatite (phosphate).

Associations stratégiques potentielles

Arianne examine continuellement les possibilités de partenariat avec des organisations partageant les mêmes idées et qui voient l'occasion de collaborer ensemble afin de procurer des avantages économiques et environnementaux. À cette fin, Arianne a annoncé qu'elle explore la possibilité d'un partenariat pour mettre en place des opérations en aval afin de transformer son concentré de phosphate en acide phosphorique. Le projet potentiel continue d'être exploré et des progrès sont réalisés dans la compréhension des avantages économiques impliqués. De plus, au cours de l'année, Arianne s'est jointe à plusieurs producteurs de phosphate actuels et en développement pour former Safer Phosphates™. L'organisation a été créée pour partager leurs connaissances et répondre aux préoccupations concernant les contaminants potentiellement dangereux, tels que les métaux lourds comme le cadmium, présents dans de nombreux concentrés de phosphate. Le gisement igné du lac à Paul d'Arianne contient très peu d'éléments nocifs qui causent des préoccupations actuelles. En outre, le Parlement de l'Union Européenne a décidé, en fin d'année, d'instituer une législation limitant la quantité de cadmium dans le phosphate pouvant entrer dans l'Union européenne. La Société croit que cela incitera les acheteurs européens à rechercher des alternatives telles que le concentré de phosphate de haute pureté d'Arianne.

Activités du conseil d'administration et de la direction

C'est avec une grande tristesse que l'année 2017 a marqué la perte du président du conseil d'administration, M. Jean Lamarre, après une courte mais courageuse lutte contre la maladie. Sa vision et sa sagesse nous manqueront. M. Lamarre a été remplacé par M. Dominique Bouchard, qui passe de vice-président exécutif à président exécutif du conseil d'administration. M. Bouchard est originaire de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean où il a occupé de nombreux postes de haute direction tout au long de sa carrière. La Société estime que les talents et le réseau de contacts de M. Bouchard sont bien placés pour faire progresser le projet d'Arianne. De plus, la Société a annoncé que M. Siva Pillay, président du comité d'audit et finances d'Arianne prendra un rôle plus actif en matière de financement de projet. M. Pillay, est le directeur général d'Ocean Partners, une entreprise de négociation d'ententes d'approvisionnement et de commerce de matières premières d'envergure mondiale. Il apporte à la Société une connaissance approfondie du financement de projets et d'ententes d'approvisionnement. Il travaillera en étroite collaboration avec le chef de la direction et le chef de la direction financière afin de faire avancer le financement global du projet.

Financement de projet

À la fin d'octobre, Arianne a annoncé qu'elle avait complété son mémorandum d'information. Ce document est le résultat de plusieurs mois de travail acharné et une vérification diligente de la part d'ingénieurs indépendants. Tous les aspects du projet, depuis l'extraction, le traitement, l'infrastructure et l'environnement, ont été passés en revue et les résultats ont été modélisés dans un modèle financier pour les parties intéressées au financement du projet. Ce document fut envoyé aux parties ayant conclu une entente de non-divulgation et qui ont manifesté un intérêt pour le projet et qui souhaitent évaluer la possibilité d'être incluses dans le consortium bancaire du financement du projet. Bien que ce document ait été disponible depuis peu de temps, la Société a déjà commencé à recevoir des manifestations d'intérêt à cet effet. Arianne continue d'entretenir un dialogue régulier avec ces parties pour discuter des termes et conditions.

Perspectives macroéconomiques

L'environnement macro-économique du phosphate en 2017 est resté modéré pendant la majeure partie de l'année après plusieurs années de prix peu élevé. Cependant, au cours des derniers mois, on a observé une légère hausse de plusieurs composantes entrant dans la composition d'engrais. Arianne continue de voir un fort avenir pour son projet alors que la demande annuelle continue de croître pour le phosphate. De nombreux observateurs de l'industrie croient que de nouvelles sources d'approvisionnement seront nécessaires au cours des prochaines années si nous voulons répondre à la demande. Actuellement, l'offre ne sera pas suffisante pour répondre à cette demande. Les travaux effectués dans le cadre du processus de vérification diligente démontrent que le projet du Lac à Paul est extrêmement rentable et Arianne estime que c'est le meilleur atout dans un environnement de tarification incertain. Au niveau historiquement le bas depuis plusieurs années de la roche phosphatée d'Arianne peut toujours être très rentable en opérant à l'extrémité inférieure de la courbe des coûts. De plus, l'industrie du phosphate continue de voir apparaître des préoccupations environnementales. La nouvelle législation de l'Union européenne a mis en évidence des problèmes liés au cadmium ainsi que d'autres impuretés présentes dans le phosphate importé en Europe. Arianne croit qu'au fur et à mesure que ces problèmes prendront de l'ampleur, le marché pour son concentré de phosphate de haute pureté et à faible teneur en contaminants se développera. La Société a déjà constaté une hausse d'intérêt.

Enfin, alors que la demande mondiale de phosphate continue d'être comblée par des localisations géographiques où l'incertitude géopolitique est présente, le besoin d'approvisionnement provenant de juridictions plus stables sera d'un grand intérêt pour les acheteurs cherchant à diversifier leurs sources. En tant que futur producteur en développement opérant dans la juridiction politiquement stable et favorable à l'exploitation minière du Québec, au Canada, Arianne est confiante qu'elle est bien placée pour répondre à cette demande.

Commentaires finaux

« Il nous a fallu beaucoup de temps pour nous rendre là où nous sommes, mais aujourd'hui, nos actionnaires sont les propriétaires de l'un des meilleurs actifs de phosphate au monde », a déclaré Brian Ostroff, chef de la direction d'Arianne Phosphate. « Tout notre travail, et celui des parties indépendantes qui ont effectué des vérifications diligentes de notre projet, ont démontré la robustesse du projet du Lac à Paul et maintenant nous mettons l'emphase sur le développement et la concrétisation de tout ce travail acharné. Nous prenons au sérieux la place importante qu'Arianne jouera dans l'avenir de la région et cherchons à concrétiser cela pour nos investisseurs, les Premières Nations, les parties prenantes locales et la communauté dans son ensemble. Les derniers mois ont été très enrichissants en ce qui concerne les commentaires que nous recevons et je tiens à remercier mon équipe pour son travail acharné et son engagement à faire avancer le projet. Je souhaite à tous une saison des fêtes très heureuse et je m'attends à une année solide en 2018. »

À propos d’Arianne Phosphate

Arianne Phosphate (« Arianne Phosphate inc. ») (www.arianne-inc.com) mets en valeur les gisements de phosphate du projet Lac à Paul, à environ 200 km dans le nord de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean au Québec (Canada). Ces gisements produiront un concentré d’apatite ignée de grande qualité titrant 39 % P2O5 (étude de faisabilité publiée en 2013) et contenant peu ou pas de contaminants. La Société compte 190 187 348 actions en circulation.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Suivez Arianne sur :

READ MORE

Investir dans le Phosphate

Profitez de la demande croissante de phosphate.