Arianne Phosphate publie ses résultats opérationnels et financiers du quatrième trimestre et de l'exercice de 2018

SAGUENAY, QC, le 20 mars 2019 /CNW Telbec/ - Arianne Phosphate (la « Société » ou « Arianne ») (TSXV: DAN) (FRANCFORT: JE9N) (OTC: DRRSF), une société en stade de développement du projet de mine de phosphate Lac à Paul, dans la région du Saguenay--Lac-Saint- Jean, au Québec, publie ses résultats opérationnels et financiers pour les périodes de trois mois et douze mois terminés le 31 décembre 2018. Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire.

« Le quatrième trimestre nous a permis de finir en force une année qui était déjà excellente pour nous », a déclaré Brian Ostroff, chef de la direction d'Arianne Phosphate. « Au cours de ce trimestre, Arianne a été en mesure de conclure deux ententes formelles de prise de produit qui non seulement démontrent l'intérêt commercial pour notre concentré d'apatite, mais qui en étant à des prix de vente supérieurs, viennent rendre compte de la haute pureté de notre concentré. De plus, au cours de ce trimestre, le terminal maritime situé sur la rive nord de la rivière Saguenay a été approuvé, ce qui permettra l'expédition de notre produit à l'échelle mondiale. Ces deux événements majeurs, associés à nos autres réalisations tout au long de l'année, constituent des étapes indispensables pour faire avancer notre projet à la phase de financement en plus d'intéresser de nombreux acteurs stratégiques avec lesquels nous discutons. »

Faits saillants corporatifs et financiers 2018

En mars 2018, la Société a annoncé que le gouvernement du Québec a procédé à un investissement d'un montant de 1 407 000 $ par voie de placement privé dans les actions ordinaires d'Arianne. Selon les conditions du placement, le gouvernement du Québec a souscrit à 2 233 333 unités de la Société au prix de 0,63 $ l'unité. Chaque unité est formée d'une action ordinaire et de la moitié d'un bon de souscription d'action ordinaire. Chaque bon de souscription confère à son porteur le droit d'acheter une action ordinaire au prix de 0,85 $ l'action, expirant le 14 mars 2021.

En mars 2018, la Société a annoncé le début de travaux de recherche et développement dans le but d'intégrer de l'Aluminium dans le design de la remorque qui transportera le concentré de phosphate depuis la mine du Lac à Paul jusqu'au port maritime qui sera situé à Ste-Rose-du- Nord. Les travaux seront réalisés par le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et Alcoa Innovation. Afin de réaliser ces travaux d'envergure, Arianne pourra compter sur des aides financières confirmées du Centre québécois de recherche et de développement de l'aluminium (CQRDA) et de la Société de la vallée de l'Aluminium (SVA).

En avril 2018, la Société a annoncé qu'elle a reçu une subvention de 1,5 million (M) $ du Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles du Québec. Ce financement a été fourni dans le cadre d'un programme du gouvernement visant à faire progresser le secteur québécois du phosphate (apatite). Arianne utilisera ce financement afin de compléter ses travaux, déjà annoncé, visant à produire du concentré de phosphate de haute pureté supplémentaire pour répondre à la demande de clients potentiels et à effectuer d'autres essais en usine pilote. Les essais ont été effectués au COREM (Consortium de recherche en traitement et transformation des substances minérales) à Québec, où la Société a effectué ses tests en usine pilote antérieurs, et les matériaux ont été envoyés aux parties qui ont exprimé un intérêt à poursuivre une entente d'approvisionnement et/ou un partenariat stratégique avec Arianne.

En août 2018, la Société a annoncé la signature d'un protocole d'entente pour l'approvisionnement en acide sulfurique. Mis à part l'approvisionnement en phosphate, l'usine d'acide phosphorique se doit également d'avoir un approvisionnement fiable et suffisant en acide sulfurique pouvant être fourni de manière constante, et ce en temps opportun. C'est sur cette base qu'Arianne a conclu ce protocole d'entente avec l'un des plus grands distributeurs d'acide sulfurique au monde. Cet accord permettra à la Société de s'associer à un jouer majeur de l'industrie qui pourra conseiller Arianne sur les tendances en matière de prix, de logistique, d'offre et de demande de l'industrie; tous des aspects nécessaires pour déterminer la viabilité du projet.

En août 2018, la Société a annoncé qu'elle a conclu un partenariat avec le gouvernement du Nouveau-Brunswick afin d'approfondir les études concernant la construction d'une usine d'acide phosphorique à Belledune au Nouveau-Brunswick. Dans le cadre de cette entente, le gouvernement, par l'entremise d'Opportunités Nouveau-Brunswick (ONB), contribuera financièrement au coût d'une étude de préfaisabilité qui est la prochaine étape pour Arianne, dans son évaluation pour une usine de seconde transformation.

En septembre 2018, la Société a annoncé sa première entente formelle pour la vente de son concentré d'apatite. En vertu de cette entente à long terme, le client s'engage à acheter d'Arianne son concentré de phosphate de haute qualité, lequel sera acheminé à ses installations pour être transformé en divers produits phosphatés. Cet accord prévoit également un mécanisme permettant de le prolonger au-delà des termes initiaux ainsi qu'une tarification qui tient compte de la haute qualité du concentré d'Arianne.   

En octobre 2018, Arianne a annoncé que son partenaire, l'Administration portuaire de Saguenay a reçu une décision favorable concernant la construction d'un terminal maritime en rive nord de la rivière Saguenay. Rendue par la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, l'honorable Catherine McKenna, cette décision ouvre désormais la voie à la construction d'un terminal maritime qui permettra à Arianne d'expédier son concentré de phosphate à travers le monde. À la lumière de cette annonce, la Société a déterminé que la faisabilité technique et la viabilité commerciale de la propriété du Lac à Paul avaient été établies et, en conséquence, elle a reclassé les coûts capitalisés associés à la propriété du Lac à Paul provenant des actifs d'exploration et d'évaluation et des propriétés minières, aux biens miniers en cours de développement dans les immobilisations corporelles.

En décembre 2018, Arianne a annoncé l'extension de sa ligne de crédit garanti, avec Mercury, qui a maintenant comme échéance le 30 juin 2020. La ligne de crédit garde un intérêt à un taux annuel de 15 %, incluant tous les intérêts capitalisés jusqu'à l'échéance. La Société a également émis à Mercury 22 417 458 bons de souscription non transférables au prix d'exercice de 0,425 $ par action. Conformément aux politiques de la Bourse de croissance TSX, 17 338 739 bons de souscription non transférables émis à l'origine à Mercury ont été annulés à la suite de l'extension.

Arianne a également conclu un prêt non garanti pour un montant total de 1,5 million de dollars auprès de tiers prêteurs. Ce prêt porte intérêt à un taux annuel de 12 % et viendra à échéance le 19 décembre 2019. En lien avec ce prêt, Arianne a émis 2 117 646 bons de souscription non transférables aux prêteurs au prix d'exercice de 0,425 $ par action, pouvant être exercés jusqu'au 19 décembre 2019.

En décembre 2018, la Société a annoncé sa deuxième entente formelle pour la vente et la commercialisation de son concentré d'apatite de grande pureté. Selon les termes de l'entente, l'acheteur s'est engagé à acheter une quantité annuelle spécifique du concentré de phosphate d'Arianne et s'est également vu accorder une option d'achat pour des quantités supplémentaires, selon certaines conditions.

Résumé financier
Arianne is a development-stage company and, as such, did not generate revenue or positive cash flow in 2018. In the fourth quarter and full-year period ended December 31, 2018, the Company incurred respective net losses of $0.5M and $1.9M, compared to $1.0M and $3.4M in the comparable periods in 2017. The Company’s net loss and cash burn are consistent with other development stage mining companies.

Arianne est une société en phase de développement et n'a donc généré aucun revenu ni flux de trésorerie positif en 2018. Au quatrième trimestre et pour l'exercice clos le 31 décembre 2018, la Société a subi des pertes nettes respectives de 0,5 M$ et 1,9 M$., comparativement à 1,0 M$ et à 3,4 M$ pour les mêmes périodes en 2017. La perte nette et les sorties de fonds de la Société correspondent à celles d'autres sociétés minières au stade de développement. La diminution de la perte nette au cours des 2 dernières années s'explique par des travaux effectués à l'interne en lien avec le financement du projet ainsi que la conclusion d'ententes de prise de produit. Au cours de la dernière année, la Société a enregistré un recouvrement d'impôts sur le résultat différé de 0,08 M$, comparativement à un recouvrement d'impôts différé de 0,66 M$ en 2017.

Liquidité
Au 31 décembre 2018, la Société disposait de 2,07 M$ en espèces. Ces fonds seront alloués aux dépenses courantes et à l'avancement du projet du Lac à Paul en 2019. Selon les estimations de dépenses courantes pour le développement du projet en 2019, la Société prévoit qu'elle aura besoin de financement supplémentaire au cours de 2019.

Perspective
En 2019, Arianne axera ses activités sur l'avancement du projet Lac à Paul. Voici ses principaux objectifs :

• Compléter des accords de partenariat et de financement;
• Continuer d'améliorer la valeur du projet grâce à l'optimisation de celui-ci;
• Poursuivre les discussions en cours avec les parties prenantes.

Les états financiers consolidés audités et le rapport de gestion pour la période de trois et douze mois terminés le 31 décembre 2018 sont disponibles sur le site web de la Société et sur SEDAR ( www.sedar.com).

Personne qualifiée Jean-Sébastien David, géo., personne qualifiée NI 43-101, a approuvé ce communiqué. M. David est également le chef des opérations.

À propos d'Arianne Phosphate Arianne Phosphate (« Arianne Phosphate inc. ») (www.arianne-inc.com) mets en valeur les gisements de phosphate du projet Lac à Paul, à environ 200 km dans le nord de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean au Québec (Canada). Ces gisements produiront un concentré d'apatite ignée de grande qualité titrant 39 % P2O5 (étude de faisabilité publiée en 2013) et contenant peu ou pas de contaminants. La Société compte 105 803 943 actions en circulation.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.
– 30 –

Pour nous joindre
Source: Jean-Sébastien David, chef des opérations, Tél. : 418-549-7316, j.s.david@arianne-inc.com;
Info : Brian Ostroff, chef de la direction Tél. : 514-908-4202 brian.ostroff@arianne-inc.com

Suivez-nous sur :
Facebook: https://www.facebook.com/ariannephosphate
Twitter: http://twitter.com/arianne_dan
YouTube: http://www.youtube.com/user/ArianneResources
Flickr: http://www.flickr.com/photos/arianneresources
Ressources Investing News: http://resourceinvestingnews.com/?s=Arianne

Mise en garde concernant les informations prospectives

Ce communiqué contient des « déclarations prospectives » et des « informations prospectives » au sens de la réglementation des valeurs mobilières applicable au Canada et aux États-Unis (ci-après appelés collectivement les « informations prospectives »). L'information prospective inclut, notamment, les attentes sur la production et la qualité du concentré d'apatite du projet Lac à Paul. Il est souvent, mais pas toujours, possible de déterminer les renseignements prospectifs par l'usage de mots comme « planifie », « s'attend », « devrait », « budget », « prévu », « estimation », « prévision », « a l'intention de », « escompte » ou « croit », ou leur négatif, ou des variantes de ces mots et expressions ou déclarations selon lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. L'information prospective est assujettie à des risques connus et inconnus, des incertitudes et autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels, le niveau d'activité, les performances ou les réalisations de la Société sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives. Ces risques comprennent, mais sans s'y limiter : la volatilité du cours des actions; les fluctuations des prix des matières premières; l'origine et les coûts des sources d'énergie; les estimations des coûts en capital initial et de renouvellement; les estimations des coûts de main-d'oeuvre et des coûts d'opération; les marchés mondiaux et les conditions économiques générales; les risques associés à l'exploration, au développement et à l'exploitation de gisements miniers; les estimations des ressources et des réserves minières; les risques associés à des risques non assurables survenant en cours d'exploration, de développement et de production; les risques liés aux variations des taux de change; les risques environnementaux; la concurrence à laquelle fait face la Société à l'égard de l'embauche du personnel expérimenté; l'accès à une infrastructure adéquate pour soutenir les activités minières, de transformation, de développement et d'exploration; les risques associés à des changements à la réglementation de l'exploitation minière régissant la Société; la finalisation du processus d'évaluation environnementale; les risques liés aux retards réglementaires et d'obtention de permis; les risques liés aux conflits d'intérêts potentiels; la dépendance envers le personnel clé; les risques de financement, de capitalisation et de liquidité incluant les risques que le financement nécessaire pour continuer les activités d'exploration et de développement du projet Lac à Paul ne soit pas disponible ou disponible à des conditions acceptables; le risque de dilution potentielle par l'émission d'actions ordinaires; le risque de litiges. L'information prospective est fondée sur des hypothèses jugées raisonnables par la direction au moment où ces déclarations sont faites, y compris, mais sans s'y limiter, la poursuite des activités d'exploration, aucun changement défavorable important des prix des matières premières, à la réalisation des plans d'exploration et des plans de développement conformément aux attentes, l'obtention des approbations réglementaires requise, et les autres hypothèses et facteurs énoncés dans la présente. Bien que la Société ait tenté d'identifier les facteurs importants qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de ceux contenus dans les informations prospectives, il pourrait y avoir d'autres facteurs qui font en sorte que les résultats ne soient pas tels qu'anticipés, estimés ou prévus. Il ne peut y avoir aucune assurance que ces informations prospectives se révéleront exactes, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux prévus dans ces informations prospectives. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment à l'information prospective. Les informations prospectives ne sont valables qu'à la date de ce communiqué de presse et la Société ne s'engage pas à mettre à jour ces informations prospectives, sauf conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables.

À propos d'Arianne Phosphate

Arianne Phosphate (« Arianne Phosphate inc. ») (www.arianne-inc.com) met en valeur les gisements de phosphate du projet Lac à Paul, à environ 200 km dans le nord de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean au Québec (Canada). Ces gisements produiront un concentré d'apatite ignée de grande qualité titrant 39 % P2O5 et contenant peu ou pas de contaminants. La Société compte 97 648 080 actions en circulation.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Suivez Arianne sur :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

READ MORE

Investir dans le Phosphate

Profitez de la demande croissante de phosphate.