Arianne Phosphate publie ses résultats opérationnels et financiers du premier trimestre de 2017

SAGUENAY, QUÉBEC - (26 mai 2017) – Arianne Phosphate (la « Société » ou « Arianne ») (Bourse de croissance TSX : DAN) (FRANCFORT : JE9N) (OTCBB : DRRSF), une société en stade de développement du projet de mine de phosphate du Lac à Paul, dans la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean, au Québec, publie ses résultats opérationnels et financiers du trimestre pour la période de trois mois terminée le 31 mars 2017. Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire.

« Le premier trimestre de 2017 a marqué des progrès importants pour notre projet du Lac à Paul », a déclaré Brian Ostroff, chef de la direction d’Arianne Phosphate. « Au cours des derniers mois, nous avons conclu avec succès de nombreux protocoles d’entente avec des joueurs importants à l’échelle mondiale qui aideront à faire progresser le développement de notre projet. De plus, bon nombre de ces ententes contiennent des engagements à participer au financement du projet, ainsi Arianne n’est plus seul pour réaliser le projet, mais est épaulé par ces grands joueurs. »

Faits saillants corporatifs et financiers du premier trimestre de 2017

• En mars 2017, Arianne a annoncé la signature d’un protocole d’entente avec ABB Inc. (« ABB ») pour l’ingénierie, l’approvisionnement et les services de soutien en solutions d’électrification intégrée et d’automatisation minière. ABB s’est également engagée à porter assistance à Arianne avec des possibilités de stratégies financières pour cette portion du projet et a présenté le projet à l’Agence suisse de crédit à l’exportation (SERV).

• En février 2017, la société a conclu une entente sur l’alimentation en électricité avec le Ministère des Ressources Naturelles et de l’Énergie. L’entente confirme qu’Hydro Québec rendra disponible un bloc d’énergie additionnel de 14 MW pour les installations de traitement du minerai. À ce jour ce bloc d’énergie réservé totalise 129 MW. Ce bloc d’énergie permettra à Arianne d’alimenter la totalité de ses installations de transformation en énergie hydro-électrique et en fera le producteur de concentré d’apatite ayant le taux de gaz à effet de serre (GES) le plus faible sur le marché. Une portion significative du bloc d’énergie total de 129 MW, soit 42 MW, sera dédiée à l’utilisation d’un séchoir électrique pour le concentré d’apatite. Avec cette technologie novatrice intégrée dans le séchoir, la Société évitera des émissions de GES correspondant à 86 000 tonnes métriques par année en équivalent de CO2. Cette dernière aura également un impact économique positif sur le projet Lac à Paul.

• En février 2017, Arianne a annoncé la signature d’un protocole d’entente avec Constructions Proco Inc. (« Proco ») pour l’ingénierie de structure et l’architecture des bâtiments d’acier, ainsi que pour la construction de l’usine de traitement, des bâtiments de services et du bâtiment d’entreposage de la pile de minerai de réserve sur le site.

• En janvier 2017, la compagnie a annoncé la signature d’un protocole d’entente avec Rio Tinto Alcan (« Rio Tinto ») concernant le partage éventuel de services maritimes. Ce dernier prévoit des discussions concernant l’utilisation des navires desservant Rio Tinto par Arianne pour acheminer son concentré phosphaté aux marchés internationaux, ce qui devrait fournir à la fois des avantages environnementaux et économiques.

Faits saillants subséquents à la fin du trimestre

• En avril, la Société a signé un protocole d'entente avec le Groupe Alfred Boivin (« GAB ») pour le transport routier du concentré de phosphate de haute pureté de la Société entre le site minier de Lac à Paul et le terminal maritime sur la rive nord de la rivière Saguenay. Les services offerts par GAB sont parfaitement alignés sur la stratégie de transport d'Arianne et permettront les spécifications de conception finale de nos camions et remorques, ainsi que la logistique et la maintenance de la route et de la flotte. Ce protocole d'entente prévoit un programme de recherche et de développement pour la sélection finale du camion et la création de la remorque.

• En avril, Arianne a signé un protocole d'entente avec FLSmidth pour fournir tous les équipements de production et d'ingénierie pour la future usine, en collaboration avec les différents fournisseurs clés impliqués dans le développement du projet Lac-à-Paul. FLSmidth est un leader dans les technologies de traitement des phosphates couvrant le parcours complet. FLSmidth vient avec une forte capacité technique ainsi que la capacité d'aider Arianne à trouver les solutions de financement nécessaire. Ils ont d’ailleurs présenté le projet à l’Agence danoise de crédit à l’exportation (EKF).

• En avril 2017, la Société a signé un protocole d'entente avec une coentreprise entre SNC-Lavalin («SNC») et Cegertec pour agir en tant que consultant en gestion de projet et fournir un soutien, une coordination et de la consultation en matière de gestion de projet pour le projet Lac-Paul. La coentreprise intégrera toutes les pièces dans un plan pleinement opérationnel qui devrait nous aider à atteindre la certitude de l'ingénierie, du coût et de l'ordonnancement.

Résumé financier

Pour le premier trimestre de 2017, Arianne n’a pas généré de revenus ni de flux positifs de trésorerie puisque la Société est toujours en phase de développement. Au cours du premier trimestre terminé le 31 mars 2017, la Société a enregistré une perte nette de 0,8 M$ pour la période de trois mois. Cette perte nette est égale à celle de la même période en 2016 alors que la Société avait enregistré une perte de 0,8 M$ pour la période de 3 mois.

Liquidité

Au 31 mars 2017, la Société avait une encaisse de 0.5 M$ et accès à 1.7 M$ provenant de sa ligne de crédit non utilisée. Ces fonds seront alloués au fonds de roulement général et à la progression du développement du projet Lac à Paul en 2017. Selon les estimations actuelles relatives au développement du projet, Arianne prévoit qu’elle aura besoin de financement additionnel en 2017.

Perspective

D’ici à la fin de l’année 2016 et au cours de 2017, Arianne axera ses activités sur l’avancement du projet Lac à Paul. Voici ses principaux objectifs :

• Réduire les coûts d’opérations et de production ainsi que les dépenses en capital ;
• Signer une Entente sur les répercussions et les avantages avec les Premières Nations ;
• Aider le Port de Saguenay à sécuriser leurs permis environnementaux de l’ « Agence canadienne d’évaluation environnementale » (ACEE) ;
• Sécuriser un financement pour la construction et le développement du projet du Lac à Paul.

Les états financiers intermédiaires consolidés et le rapport de gestion pour la période de trois mois terminée le 31 mars 2017 sont disponibles sur le site web de la société et sur SEDAR (www.sedar.com).

Personne qualifiée

Jean-Sébastien David, geo., personne qualifiée NI 43-101, a approuvé ce communiqué. M. David est également le Chef des Opérations.

À propos d’Arianne Phosphate

Arianne Phosphate (« Arianne Phosphate inc. ») (www.arianneinc.com) mets en valeur les gisements de phosphate du projet Lac à Paul, à environ 200 km au nord de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean au Québec (Canada). Ces gisements produiront un concentré d’apatite ignée de grande qualité titrant 39 % P2O5 et contenant peu ou pas de contaminants. La Société compte 97 648 080 actions en circulation.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.
- 30 -

Pour nous joindre :

Source:  Jean-Sébastien David, chef des opérations Tél. : 418-549-7316 j.s.david@arianne-inc.com
Info:   Brian Ostroff, chef de la direction  Tél. : 514-908-4202     brian.ostroff@arianne-inc.com

 

Facebook: https://www.facebook.com/ariannephosphate

Twitter: http://twitter.com/arianne_dan
YouTube: http://www.youtube.com/user/ArianneResources
Flickr: http://www.flickr.com/photos/arianneresources
Resource Investing News: http://resourceinvestingnews.com/?s=Arianne

Mise en garde concernant les informations prospectives

Ce communiqué contient des « déclarations prospectives » et des « informations prospectives » au sens de la réglementation des valeurs mobilières applicable au Canada et aux États-Unis (ci-après appelés collectivement les « informations prospectives »). L’information prospective inclut, notamment, les attentes sur la production et la qualité du concentré d’apatite du projet Lac à Paul. Il est souvent, mais pas toujours, possible de déterminer les renseignements prospectifs par l’usage de mots comme « planifie », « s’attend », « devrait », « budget », « prévu », « estimation », « prévision », « a l’intention de », « escompte » ou « croit », ou leur négatif, ou des variantes de ces mots et expressions ou déclarations selon lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. L'information prospective est assujettie à des risques connus et inconnus, des incertitudes et autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels, le niveau d'activité, les performances ou les réalisations de la Société sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives. Ces risques comprennent mais sans s'y limiter : la volatilité du cours des actions; les fluctuations des prix des matières premières; l’origine et les coûts des sources d’énergie; les estimations des coûts en capital initial et de renouvellement; les estimations des coûts de main d’œuvre et des coûts d’opération; les marchés mondiaux et les conditions économiques générales; les risques associés à l'exploration, au développement et à l'exploitation de gisements miniers; les estimations des ressources et des réserves minières; les risques associés à des risques non assurables survenant en cours d’exploration, de développement et de production; les risques liés aux variations des taux de change; les risques environnementaux; la concurrence à laquelle fait face la Société à l’égard de l’embauche du personnel expérimenté; l'accès à une infrastructure adéquate pour soutenir les activités minières, de transformation, de développement et d'exploration; les risques associés à des changements à la réglementation de l'exploitation minière régissant la Société; la finalisation du processus d’évaluation environnementale; les risques liés aux retards réglementaires et d’obtention de permis; les risques liés aux conflits d'intérêts potentiels; la dépendance envers le personnel clé; les risques de financement, de capitalisation et de liquidité incluant les risques que le financement nécessaire pour continuer les activités d’exploration et de développement du projet Lac à Paul ne soit pas disponible ou disponible à des conditions acceptables; le risque de dilution potentielle par l'émission d'actions ordinaires; le risque de litiges. L’information prospective est fondée sur des hypothèses jugées raisonnables par la direction au moment où ces déclarations sont faites, y compris, mais sans s’y limiter, la poursuite des activités d’exploration, aucun changement défavorable important des prix des matières premières, à la réalisation des plans d’exploration et des plans de développement conformément aux attentes, l’obtention des approbations réglementaires requise, et les autres hypothèses et facteurs énoncés dans la présente. Bien que la Société ait tenté d’identifier les facteurs importants qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de ceux contenus dans les informations prospectives, il pourrait y avoir d’autres facteurs qui font en sorte que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus. Il ne peut y avoir aucune assurance que ces informations prospectives se révéleront exactes, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux prévus dans ces informations prospectives. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment à l'information prospective. Les informations prospectives ne sont valables qu'à la date de ce communiqué de presse et la Société ne s'engage pas à mettre à jour ces informations prospectives, sauf conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables.

Retour aux communiqués de presse