Arianne conclut un protocole d'entente pour explorer la production d'acide phosphorique en partenariat

SAGUENAY, QUÉBEC - (8 juin 2017) – Arianne Phosphate (la « Société » ou « Arianne ») (Bourse de croissance TSX : DAN) (FRANCFORT : JE9N) (OTCBB : DRRSF), une société en stade de développement du projet de mine de phosphate du Lac à Paul, dans la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean, au Québec, est heureuse d'annoncer la signature d'un protocole d'entente avec un important producteur mondial d'acide sulfurique afin d'explorer la possibilité de mettre en place, en aval aux opérations déjà existantes de ce producteur, une usine qui produirait de l'acide phosphorique.

Bien qu’actuellement les discussions soient à un stade préliminaire, les deux parties évaluent la possibilité de construire une installation capable de produire un acide phosphorique de haute qualité qui pourrait approvisionner à la fois le marché des engrais et les applications spécialisées. L'installation recevrait le concentré de phosphate de haute pureté d'Arianne ainsi que l'acide sulfurique fournie par l'un des plus grands producteurs et fournisseurs d'acide sulfurique au monde. En s’alliant, les deux parties pourront bénéficier d’avantages et de coûts concurrentiels sur les intrants de chacune des parties.

« Ce serait certainement une opportunité intéressante pour les deux organisations », a déclaré Brian Ostroff, chef de la direction d'Arianne Phosphate. « Ce que nous savons de l'industrie, c'est que l'intégration est un facteur clé de la rentabilité et c'est pourquoi 85% de la production mondiale de phosphate est détenue par des organisations qui intègrent la production d’un concentré de phosphate en aval à leurs opérations. Aujourd'hui, il existe de nombreuses opérations qui sont remises en question quant à leur dépendance relativement à leur approvisionnement. De plus, les risques d’approvisionnement sont devenus très évidents avec les récentes perturbations. Cette collaboration permettrait aux deux entreprises d’intégrer leur production respective et de créer une plus-value. La création de cette entité permettrait une protection quant aux situations imprévues de l'approvisionnement externes ».

Le protocole d'entente permettra aux deux sociétés de mettre en commun leurs connaissances respectives du marché et de déterminer la meilleure façon de faire avancer le partenariat. Les coûts, la logistique et les marchés visés continueront d'être analysés afin de maximiser le plein potentiel du partenariat. La capacité, le produit final et l'emplacement seront étudiés de manière à mieux évaluer la faisabilité et les décisions concernant ce partenariat seront effectuées à partir de cette analyse.

À propos d’Arianne Phosphate
Arianne Phosphate (« Arianne Phosphate inc. ») (www.arianneinc.com) mets en valeur les gisements de phosphate du projet Lac à Paul, à environ 200 km au nord de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean au Québec (Canada). Ces gisements produiront un concentré d’apatite ignée de grande qualité titrant 39 % P2O5 et contenant peu ou pas de contaminants. La Société compte 97 648 080 actions en circulation.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.
- 30 -

Pour nous joindre :
Source:  Jean-Sébastien David, chef des opérations Tél. : 418-549-7316 j.s.david@arianne-inc.com
Info:   Brian Ostroff, chef de la direction Tél. : 514-908-4202     brian.ostroff@arianne-inc.com

Suivez Arianne sur:
Facebook: https://www.facebook.com/ariannephosphate
Twitter: http://twitter.com/arianne_dan
YouTube: http://www.youtube.com/user/ArianneResources
Flickr: http://www.flickr.com/photos/arianneresources
Resource Investing News: http://resourceinvestingnews.com/?s=Arianne


Mise en garde concernant les informations prospectives

Ce communiqué contient des « déclarations prospectives » et des « informations prospectives » au sens de la réglementation des valeurs mobilières applicable au Canada et aux États-Unis (ci-après appelés collectivement les « informations prospectives »). L’information prospective inclut, notamment, les attentes sur la production et la qualité du concentré d’apatite du projet Lac à Paul. Il est souvent, mais pas toujours, possible de déterminer les renseignements prospectifs par l’usage de mots comme « planifie », « s’attend », « devrait », « budget », « prévu », « estimation », « prévision », « a l’intention de », « escompte » ou « croit », ou leur négatif, ou des variantes de ces mots et expressions ou déclarations selon lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. L'information prospective est assujettie à des risques connus et inconnus, des incertitudes et autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels, le niveau d'activité, les performances ou les réalisations de la Société sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives. Ces risques comprennent mais sans s'y limiter : la volatilité du cours des actions; les fluctuations des prix des matières premières; l’origine et les coûts des sources d’énergie; les estimations des coûts en capital initial et de renouvellement; les estimations des coûts de main d’œuvre et des coûts d’opération; les marchés mondiaux et les conditions économiques générales; les risques associés à l'exploration, au développement et à l'exploitation de gisements miniers; les estimations des ressources et des réserves minières; les risques associés à des risques non assurables survenant en cours d’exploration, de développement et de production; les risques liés aux variations des taux de change; les risques environnementaux; la concurrence à laquelle fait face la Société à l’égard de l’embauche du personnel expérimenté; l'accès à une infrastructure adéquate pour soutenir les activités minières, de transformation, de développement et d'exploration; les risques associés à des changements à la réglementation de l'exploitation minière régissant la Société; la finalisation du processus d’évaluation environnementale; les risques liés aux retards réglementaires et d’obtention de permis; les risques liés aux conflits d'intérêts potentiels; la dépendance envers le personnel clé; les risques de financement, de capitalisation et de liquidité incluant les risques que le financement nécessaire pour continuer les activités d’exploration et de développement du projet Lac à Paul ne soit pas disponible ou disponible à des conditions acceptables; le risque de dilution potentielle par l'émission d'actions ordinaires; le risque de litiges. L’information prospective est fondée sur des hypothèses jugées raisonnables par la direction au moment où ces déclarations sont faites, y compris, mais sans s’y limiter, la poursuite des activités d’exploration, aucun changement défavorable important des prix des matières premières, à la réalisation des plans d’exploration et des plans de développement conformément aux attentes, l’obtention des approbations réglementaires requise, et les autres hypothèses et facteurs énoncés dans la présente. Bien que la Société ait tenté d’identifier les facteurs importants qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de ceux contenus dans les informations prospectives, il pourrait y avoir d’autres facteurs qui font en sorte que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus. Il ne peut y avoir aucune assurance que ces informations prospectives se révéleront exactes, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux prévus, incluant la réalisation de toute proposition de partenariat dans ces informations prospectives. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment à l'information prospective. Les informations prospectives ne sont valables qu'à la date de ce communiqué de presse et la Société ne s'engage pas à mettre à jour ces informations prospectives, sauf conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables.

Retour aux communiqués de presse