Arianne annonce l’estimation des ressources minérales(1) de la zone Traman à 146 millions de tonnes à 5,30% P2O5 de ressources présumées

SAGUENAY, QC, le 16 juill. 2014 - Arianne Phosphate (la « Société » ou « Arianne ») (Bourse de croissance TSX : DAN) (FRANCFORT : JE9N) (OTCBB : DRRSF), une société au stade du développement du projet de mine de phosphate du Lac à Paul, dans la région du Saguenay, au Québec, annonce qu’elle ajoute 146 millions de tonnes à 5,30 % P2O5 de ressources présumées (teneur de coupure à 3,5 % P2O5), provenant de la Zone TraMan Sud, à ses ressources minérales. En plus, la Société a identifié de nouvelles ressources présumées, provenant de la Zone Traverse, estimées à 17 millions de tonnes à une teneur de 5,98 % (teneur de coupure à 3,5 % P2O5).(1)

L’estimation de ces 163 millions de tonnes de ressources présumées à 5,37 % P2O5 sur la Zone TraMan Sud ainsi que celle des 78 millions de tonnes de ressources présumées à 5,34 % P2O5 sur la Zone Nicole et le nouveau potentiel ciblé de 260 à 390 millions de tonnes à une teneur se situant entre 5,34 % et 7,13 % P2O5, près de la Zone Paul (voir communiqué du 15 mai 2014) (1) pourraient être avantageuses pour les opérations d’Arianne et méritent des travaux d’investigation supplémentaires.

(1) Mise en garde: Les ressources minérales présentées ici ne sont pas des réserves minérales, car elles n’ont pas été démontrées par une étude de viabilité économique. Il n’est pas certain que de futurs travaux d’exploration résultent à catégoriser ces ressources présumées en ressources indiquées ou mesurées. Le potentiel de tonnage et teneurprésenté comme potentiel minéral est de nature conceptuelle, car il n’y a pas eu suffisamment de travaux d’exploration pour définir des ressources minérales. Il n’est pas certain que des travaux additionnels d’exploration pourront convertir ce potentiel ciblé en ressources minérales.

Selon l’étude de faisabilité du projet du Lac à Paul d’Arianne (communiqué du 24 octobre 2013), le gisement Paul possède à lui seul, 472 millions de tonnes de réserves prouvées et probables de minerai à 6,90 % P2O5, et ce, pour une durée de vie de mine d’environ 26 ans.

«Les résultats de notre campagne de forage de l’hiver dernier sur la Zone TraMan et de celle de 2011 sur la Zone Traverse nous rapprochent encore plus de notre objectif d’atteindre une durée de vie de mine de 50 ans pour notre projet de classe mondiale du Lac à Paul » (2) a déclaré Brian Kenny, chef de la direction d’Arianne. "Alors que du forage supplémentaire sera nécessaire pour catégoriser ces ressources à un niveau supérieur et les incorporer à notre plan minier, ces résultats sont très encourageants et démontrent que le projet du Lac à Paul a le potentiel d’être l’un des plus grands projets novateurs de phosphate au monde ».

(2) Mise en garde : L’objectif de 50 ans de durée de vie d’exploitation est de nature conceptuelle,  car il n’y a pas eu suffisamment de travaux d’exploration pour définir des ressources minérales et qu’il n’est pas certain que des travaux additionnels d’exploration pourront convertir le potentiel ciblé en ressources minérales. Cet objectif est basé sur les 472 Mt en réserves et sur les autres ressources du projet (voir communiqué du 24 octobre 2013) ainsi que sur le nouveau potentiel ciblé de ressources (voir communiqués du 15 mai et 12 juin 2014).

Description des ressources minérales additionnelles

La Zone TraMan Sud (qui tire son nom de par sa localisation entre les zones Traverse et Manouane) est située à environ 8,5 km au sud- sud -est de la zone principale Paul (voir figure jointe). L’estimation des ressources minérales a été effectuée en utilisant les données de forages, la mesure de la densité des carottes de forage, le levé topographique de surface « LIDAR 3D » ainsi que la dérivée première verticale du levé géophysique héliporté à haute sensibilité magnétique (HeliMAGerTM) réalisé en février 2014 par Géophysique GPR International Inc.

Estimation des ressources minérales présumées de la Zone TraMan Sud (chiffres arrondis).

Enveloppe % P205 % TiO2 Tonnes
TraMan I 5,17 7,59 105 000 000
TraMan II 4,77 5,86 23 000 000
TraMan III 7,61 5,78 11 000 000
TraMan IV 5,40 7,25 7 000 000
  5,3 % P2O5 7,17% TiO2 146 000 000

Les ressources minérales présumées sont au-dessus de 3,5% P2O5. Notez que ces ressources minérales ne sont pas des réserves minérales. Une densité de 3,4 T/m3 a été utilisée.

Vue en plan de la Zone TraMan Sud avec ses quatre enveloppes minéralisées et les forages, propriété du Lac à Paul.

La Zone Traverse, qui est différente de la Zone TraMan, est localisée juste à l’ouest de la Zone TraMan Sud (voir la figure jointe). L’estimation des ressources a été réalisée en utilisant les résultats de la campagne de forage de 2011, le levé topographique de surface « LIDAR 3D » ainsi que la dérivée première verticale du levé géophysique héliporté à haute sensibilité magnétique (HeliMAGerTM).

Estimation des ressources minérales présumées de la Zone Traverse (chiffres arrondis).

Enveloppe % P205 % TiO2 Tonnes
Traverse I 6,36 7,77 4 500 000
Traverse II 6,45 7,69 6 500 000
Traverse III 5,21 7,15 6 000 000
  5,98 % P2O5 7,51 % TiO2 17 000 000

Les ressources minérales présumées sont au-dessus de 3,5% P2O5. Notez que ces ressources minérales ne sont pas des réserves minérales. Une densité de 3,4 T/m3 a été utilisée.

Vue en plan de la Zone Traverse avec ses trois enveloppes minéralisées et les forages, propriété du Lac à Paul.

Levé géophysique magnétique montrant les anomalies associées aux différentes zones minéralisées du Projet du Lac à Paul.

Levé géophysique magnétique montrant les anomalies associées aux zones Traverses et TraMan Sud.

Données utilisées pour cette estimation:

  • Dix-huit (18) forages carottés réalisés sur la zone TraMan (TRM-14-01 à TRM-14-18);
  • La longueur totale des forages de la zone TraMan est de 4 165 mètres;
  • 1 571 résultats d’analyse pour les % de P2O5, TiO2, SiO2, Fe2O3, AL2O3, CaO, K2O, Na2O, MnO & MgO;
  • 1 163 données de déviation; et,
  • 213 descriptions lithologiques.
  • Six (6) forages carottés réalisés sur la zone Traverse (TRA-11-01 à TRA-11-06);
  • La longueur totale des forages de la zone Traverse est de 954 mètres;
  • 341 résultats d’analyse pour les % de P2O5, TiO2, SiO2, Fe2O3, AL2O3, CaO, K2O, Na2O, MnO & MgO;
  • 16 données de déviation; et,
  • 24 descriptions lithologiques.


Paramètres de l’estimation:

  • Composites de 3 mètres;
  • La moyenne des densités mesurées sur la Zone TraMan est de 3,5 mais 3,4 a encore été utilisé pour l’estimation dans le but de garder une approche conservatrice;
  • La taille de chaque bloc modèle est de 10 m (EW) x 10 m (NS) x 10 m (Z); et,
  • Il y a quatre (4) enveloppes minéralisées 3D qui ont été modélisées pour la Zone TraMan Sud et trois (3) pour la Zone Traverse.

Les modèles de blocs avec les mêmes paramètres ont été créés en utilisant un ellipsoïde de recherche de dimension 350 x 150 x 75m dont le grand axe est orienté dans une direction subverticale avec un pendage de 70° vers le NE.

Les résultats des forages diamantés combinés avec le dernier levé aéromagnétique de 2014 a permis à GoldMinds Geoservices Inc., consultant indépendant, d’estimer les premières ressources minérales des zones TraMan Sud et Traverse. Les figures suivantes présentent la corrélation et la coïncidence des résultats.

Le programme d’AQ/CQ inclut les blancs et les standards. Il démontre que les résultats d’analyse sont près des valeurs attendues et il contribue à la divulgation des premières ressources minérales des zones TraMan Sud et Traverse.

Corrélation positive entre les contours digitalisés de l’anomalie magnétique (première dérivée verticale) et les intervalles minéralisés de la Zone TraMan Sud.

Corrélation positive entre les contours digitalisés de l’anomalie magnétique (première dérivée verticale) et les intervalles minéralisés de la Zone Traverse.

M. Claude Duplessis, ing., GoldMinds Géoservices Inc. et personne qualifiée indépendante selon les normes NI 43-101, a préparé les ressources minérales et l’évaluation du potentiel. Il est responsable de l’information technique présente dans ce communiqué de presse.

M. Daniel Boulianne, géo., V.P. Exploration Arianne et personne qualifiée selon les normes NI 43-101, a approuvé ce communiqué de presse.

À propos d’Arianne Phosphate

Arianne (www.arianne-inc.com) met en valeur des gisements de phosphate au Lac à Paul, à environ 200 kilomètres dans le nord de la région du Saguenay/Lac-Saint-Jean au Québec, Canada. Ces gisements produiront un concentré d’apatite ignée de qualité titrant 38,6% de P2O5 et contenant peu ou pas de contaminant. La Société compte présentement 87,2 millions d’actions en circulation.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Déclarations et renseignements prospectifs

Ce communiqué contient des « déclarations prospectives » et des « renseignements prospectifs » au sens de la réglementation des valeurs mobilières applicable au Canada et aux États-Unis (ci-après appelés collectivement les «renseignements prospectifs »). Les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué sont fournisà la date de celui-ci. Outre les exigences de la législation pertinente sur les valeurs mobilières, la Société n’a pas l’intention de mettre à jour ces renseignements prospectifs et elle n’accepte aucune obligation à cet égard. Les renseignements prospectifs incluent, notamment, les déclarations sur les estimations des ressources minérales, l’effet que les résultats des forages terminés devraient avoir sur le projet, le calendrier des programmes de travaux à venir et les attentes à cet égard. Il est souvent, mais pas toujours, possible de déterminer les renseignements prospectifs par l’usage de mots comme « planifie », « s’attend », « devrait », « budget », « prévu », « estimation », « prévision », « a l’intention de », « escompte » ou « croit », ou leur négatif, ou des variantes de ces mots et expressions ou déclarations selon lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. Toute déclaration prospective porte uniquement sur la date à laquelle elle est faite et sauf les exceptions qui peuvent être imposées par les lois applicables sur les valeurs mobilières, la Société rejette toute intention ou obligation de mettre à jour toute déclaration prospective.

Retour aux communiqués de presse