Foire aux questions (FAQ)

Pourquoi n’utilisez-vous pas le train?

Le transport par train a été étudié durant 3 ans. C’était d’ailleurs le scénario présenté dans la première version de l’étude d’impacts : http://www.bape.gouv.qc.ca/sections/mandats/mine_apatite_lac-a-paul/documents/PR3.1.pdf (p. 4-26 à la page 88/636 du PDF). Après ces 3 années d’étude des différentes options permettant l’utilisation du train, toutes ces options, en plus de soulever des problèmes de logistique (site de transfert supplémentaire), de sécurité publique (un train de 1 kilomètre de long coupant les rues trop longtemps pour les véhicules d’urgence) et d’empiétement sur le territoire agricole, ont été jugées non acceptable.

Est-ce que le trafic maritime affectera négativement les bélugas?

L’évaluation des effets de l’accroissement du trafic maritime sur l’ambiance sonore subaquatique dans le Saguenay (WSP, 2017) a conclu que même dans un scénario MAXIMAL (une augmentation de 410 navires à l’horizon 2030, résultant de la réussite de tous les projets en cours au Saguenay, incluant Blackrock et GNL Québec) le Saguenay demeurerait exempt du bruit de grands navires 95,7 % du temps où le béluga y est présent entre mai et octobre. Si on ne compte que la contribution sonore du trafic lié aux installations du terminal maritime en rive Nord, en utilisation multiusager maximale (140 navires), l’ambiance sans bruit de ces navires prévaudrait 97,4 % du temps en période de présence du béluga dans le Saguenay.
https://ceaa-acee.gc.ca/050/documents/p80103/120882F.pdf
De plus, Arianne Phosphate et Rio Tinto ont signé un protocole d’entente concernant le partage éventuel de services maritimes. Ce dernier prévoit des discussions concernant l’utilisation des navires desservant Rio Tinto par Arianne pour acheminer son concentré phosphaté aux marchés internationaux, réduisant l’augmentation du trafic maritime sur le Saguenay.
Lors des audiences du BAPE, Arianne a signifié à la commission qu’elle souhaite réutiliser les navires de Rio Tinto pour l’expédition du concentré d’apatite et que ceux-ci pourraient représenter 25 % des navires utilisés. Ce pourcentage pourrait être augmenté. Arianne aura besoin d’une soixantaine de navire par année, selon le tonnage de ceux-ci.
http://www.arianne-inc.com/fr/salle-de-presse/communiques-de-presse/arianne-et-rio-tinto-discutent-pour-optimiser-le-transport-maritime

Quelles routes utiliserez-vous pour votre transport de concentré?

La route de transport du concentré a été fixée dans le Décret 1139-2015 du gouvernement du Québec :
Voir la carte http://www.arianne-inc.com/files/_user/bloc_image/carte_-_route_du_decret_l.jpg
Afin de minimiser l’impact du transport sur des secteurs de villégiature plus sensible, Des contournements ont été proposés aux différents ministères Ces contournements sont présentement à une étape préliminaire. Ceux-ci devront être approuvés par plusieurs ministères provinciaux, une fois l’ingénierie détaillée de ceux-ci complétée.
Voir la carte des contournements proposés http://www.arianne-inc.com/files/_user/bloc_document/carte_-_localisation_contournements_-v1_avec_notice-.pdf

Votre produit peut-il contaminer l’eau?

Le produit d’Arianne Phosphate, le concentré d’apatite, est un sable fin. Il n’est pas soluble dans l’eau. Le phosphore qu’il contient est « prisonnier » des cristaux d’apatite et ne peut pas se dissoudre dans l’eau. Un déversement de concentré d’apatite dans l’eau aurait donc comme conséquence de mettre des matières en suspension dans l’eau (eau brouillée).

Où puis-je envoyer mon CV pour travailler à la mine ou à sa construction?

Nous n’avons pas de poste à combler présentement. Vous pouvez quand même nous envoyer votre CV pour notre banque de candidatures à info@arianne-inc.com.
Les contracteurs retenus pour la construction engageront leur propre personnel.

Est-ce que le port sera construit même si Arianne Phosphate ne démarre pas?

Non. Tant qu’Arianne Phosphate n’aura pas commencé à construire les infrastructures minières, la construction du port ne sera pas débutée par l’Administration portuaire du Saguenay.

Est-ce que les fonds pour la restauration de la mine seront mis de côté au début des opérations?

Oui, la Loi sur les mines oblige toute entreprise minière à mettre en fiducie les fonds nécessaires à la restauration dans les deux années après l’approbation du plan de restauration par le Ministère de l’Energie et des Ressources Naturelles (50% des fonds dans les 90 jours suivant l’obtention, puis 25% au première anniversaire et les 25% restant au deuxième anniversaire). Le Plan de restauration doit être approuvé avant le début de la construction.

Pourquoi le phosphate d’Arianne est-il de meilleure qualité?

La roche phosphatée peut provenir de gisements sédimentaires (Afrique du Nord, Moyen-Orient et États-Unis) ou de gisements ignés (Brésil, Canada, Finlande, Russie et Afrique du Sud). Les gisements d’origine sédimentaires représentent 85% des gisements dans le monde et ils sont très susceptibles de contenir de grandes quantités d’impuretés, comme les métaux lourds, dont le cadmium et l’uranium.
Le phosphate d’Arianne provient d’un gisement d’origine ignée. Les gisements ignés représentent 15% des gisements dans le monde et ne contiennent généralement que peu ou pas de contaminants.

Est-ce que la Pourvoirie du Lac-Paul poursuivra ses activités?

Oui. La pourvoirie du Lac-Paul est très appréciées des chasseurs et pêcheurs. Il est prévu de poursuivre les activités, avec le moins d’impact possible pour les utilisateurs.

Qui sont les compétiteurs de Arianne ? Où se trouve les gisements?

La roche phosphatée peut provenir de gisements sédimentaires (Afrique du Nord, Moyen-Orient et États-Unis) ou de gisements ignés (Brésil, Canada, Finlande, Russie et Afrique du Sud).

À quoi sert le phosphate?

87 % du produit issu de la transformation de la roche phosphatée (apatite) est utilisé dans la production de fertilisants. 7 % du produit issu de la transformation de la roche phosphatée (apatite) est destiné à la production de suppléments alimentaires pour les animaux. 6 % est utilisé dans divers produits, tels que les agents de conservation et anticorrosifs, les produits de beauté, les fongicides, la céramique, le traitement de l'eau et la métallurgie.
http://www.arianne-inc.com/fr/projet-minier/produit/quest-ce-que-le-phosphore

À qui appartient Arianne Phosphate?

Arianne Phosphate est une compagnie publique cotée à la Bourse de Toronto TSX-Venture en 2003 sous le symbole « DAN ».

Est-ce qu’il y aura des impacts majeurs pour la qualité de l’eau du lac à Paul?

Depuis 2014, un suivi est réalisé mensuellement sur tous les plans d’eau et même au niveau des nappes phréatiques du secteur. Ces analyses ont pour but d’avoir des statistiques sur la composition physico-chimique avant l’exploitation, ce qui nous permettra de faire des correctifs au besoin, s’il y a des variations notables.
Il n’y aura aucune modification physique du lac Paul.

Pourquoi avez-vous décidé de transformer votre produit au Nouveau-Brunswick plutôt qu’au Saguenay?

Le site de Belledune au Nouveau-Brunswick à un long passé au niveau de son industrie lourde et sa capacité d’accueil. Ce site a déjà été le site d’une exploitation d’une usine de fabrication d’acide phosphorique, et ce pendant 20 ans. Les installations ont été fermées il y a plus de 20 ans. Les avantages du site sont nombreux : Zone industrielle conçue pour recevoir ce genre d’usine, la possibilité de s’approvisionner facilement en acide sulfurique (l’un des deux principaux ingrédient), la dimension des terrains disponible, un processus réglementaire simple et connu, un appui du gouvernement provincial et la facilité à obtenir l’énergie nécessaire pour ce projet. Nous sommes en étude de préfaisabilité, en partenariat avec Opportunités Nouveau-Brunswick. Aucune décision n’a été prise à savoir si nous allons de l’avant avec la construction de ce projet. Plusieurs étapes sont à franchir avant d’en arriver là.

Pourquoi la durée de vie de la mine est-elle de 25 ans?

Pour le moment, l’étude économique n’a été effectuée que sur un seul gisement des titres miniers d’Arianne Phosphate, soit la Zone Paul. La Zone Paul permet l’exploitation de la mine durant 25 ans.
Des ressources supplémentaires ainsi que d’autres zones minéralisées potentielles ont été identifiées sur les titres miniers d’Arianne, qui pourraient éventuellement prolonger la vie de la mine. Cependant, la règlementation canadienne sur l’information concernant les projets miniers (règlement 43-101) ne nous autorise pas à augmenter le nombre d’années d’exploitation tant qu’une étude économique n’a pas été effectuée sur ces autres zones minéralisées.
Pour voir l’ensemble des zones minéralisées potentielles qui ont été identifiées : http://www.arianne-inc.com/fr/projet-minier/geologie