Étude technique

Le 25 octobre 2013, Arianne Phosphate a publié les résultats de l’Étude de faisabilité du projet de mine de phosphore du Lac à Paul. L’Étude de faisabilité décrit une mine à ciel ouvert, une usine de traitement du minerai afin de produire un concentré d’apatite de haute qualité, ainsi qu'un système de transport en vue d’acheminer le produit toute l’année à un port en eau profonde sur la rivière Saguenay.

Faits saillants de l’étude de faisabilité

  • Valeur actualisée nette (« VAN ») de 1 910,1 M$ US à un taux d’actualisation de 8 %
  • Revenus bruts, en dollars réels, de 16 124,8 M$ US et flux de trésorerie des activités opérationnelles de 7 379,6 M$ US
  • Taux de rendement interne (« TRI ») de 20,7 %, avec une période de récupération de l’investissement de 4,4 ans avant impôts et droits miniers
  • Durée de vie de la mine de 25,75 ans (excluant la préproduction) avec une production annuelle moyenne de concentré  phosphaté de 3 millions de tonnes à une teneur de 38,6 % P2O5 et un taux de récupération moyen après traitement de 90,0 %
  • Coûts d’investissement initial du projet de 1 214,7 M$ US, soit 982,5 M$ US pour la mine et 232,2 M$ US pour le système de transport du concentré qui livrera le produit au port en eau profonde ouvert 365 jours par année sur le Saguenay
  • Coût tout inclus jusqu’au Port de Saguenay  de 93,7 $ US/tonne pour la durée de vie de la mine (c.-à-d. FOB au Port de Saguenay), soit une marge d’exploitation de 56 % avec un prix de vente moyen de 213 $/tonne au port
  • Ressources mesurées et indiquées de 590 millions de tonnes uniquement dans la zone Paul à une teneur moyenne de 7,1 % P2O5 avec une teneur de coupure de 4,0 % (n’inclut pas les ressources minérales de la zone Manouane de 164 millions de tonnes)
  • 75,7 millions de tonnes de concentré vendable à 38,6 % P2O5 dans des réserves minérales prouvées et probables, en considérant une teneur de coupure de 3,5 % P2O5, de 472,1 millions de tonnes à une teneur moyenne de 6,9 % P2O5 (à partir des ressources minérales de la zone Paul)
  • Disponibilité de 115 mégawatts (MW) d’électricité confirmée à la centrale de la Chute-des-Passes située à 30 km de la mine

Cette étude de faisabilité a été réalisée à la suite de l’étude de préfaisabilité mise à jour et publiée par Arianne le 1er juillet 2012, étude qui considérait les ressources mesurées et indiquées de la zone Manouane de 164 millions de tonnes. L’étude de faisabilité comprend une estimation des ressources minérales, ainsi qu’un plan de mine basé uniquement sur les ressources de la zone Paul. Les résultats de l’EF établissent la faisabilité économique et technique de l’exploitation d’une mine à ciel ouvert basée sur les ressources de la zone Paul, du concassage, du broyage et de la flottation du minerai de phosphate en vue de produire un concentré, et de son transport jusqu’au port en eau profonde situé sur la rivière Saguenay, qui est ouvert 365 jours par an.

Coûts d'exploitation

En se basant sur l’ensemble des coûts d’exploitation décrits dans l’Étude de faisabilité, le coût d'exploitation moyen FOB du concentré de phosphate au Port de Saguenay est de 93,7 $ US/tonne.

Estimation des coûts d’exploitation par tonne de concentré

Élément Étude de faisabilité ($/tonne)
Coût d’extraction moyen 27,3
Coût de traitement moyen 48,1
Frais généraux et administratifs moyens 4,3
Coût d’expédition moyen 14,0
Total des coûts d'exploitation 93,7

 

Coûts d'investissement

Coûts d'investissement - site de la mine

Élément Étude de faisabilité (M$ US)
Usine de traitement 470,8
Projet, général 108,5
Site de la mine, général 65,3
Développement de la mine 42,5
Mine à ciel ouvert 29,6
Construction, installations et services temporaires 23,1
Construction, support/équipement/articles consommables 57,7
Services IACG 61,7
Contingences 73,9
Coûts du propriétaire 49,4
TOTAL 982,5

Le développement de la mine à ciel ouvert, les installations de traitement du minerai ainsi que toutes les autres infrastructures et tous les autres services requis sur le site en appui à l’exploitation de la mine ont été estimés avec une précision de + ou - 15 %.

COÛTS D'INVESTISSEMENT - Transport

Élément Étude de faisabilité (M$ US)
Infrastructures et installations hors du site 167,9
Construction, installations et services temporaires 7,7
Construction, support/équipement/articles consomptibles 3,3
Services IACG 20,9
Contingences 18,1
Coûts du propriétaire 14,3
TOTAL 232,2

Les coûts d’investissement du système de transport ont été estimés avec une précision de + ou - 25 %.

Réserves et ressources minérales

Estimation des ressources minérales de la zone Paul utilisées pour les réserves

Ressources

Zone Paul
(Teneur de coupure : 4,0% P2O5)

Tonnage (Mt) Teneur (% P2O5)
Mesurées (M) 336,76 7,22
Indiquées (I) 253,48 7,02
Total (M+I) 590,24 7,13
Présumées 9,81 5,89

Depuis la publication de l’étude de faisabilité, les ressources ont été mises à jour. Voir la section Géologie pour en savoir plus.

Estimation des réserves minérales

Réserve

Zone Paul
(teneur de coupure : 3,5 % P2O5)

Tonnage (Mt) Teneur (% P2O5)
Prouvées 313,71 6,92
Probables 158,38 6,80
Total (P+P) 472,09 6,88

 

Plan de la mine

L’Étude de faisabilité du Lac à Paul est basée sur une fosse unique et n’utilise que les ressources minérales mesurées et indiquées à l’intérieur de la zone Paul, lesquelles ont été considérées lors du développement des réserves minérales.

Cegertec WorleyParsons a réalisé les travaux techniques d’ingénierie minière de l’EF. Ces travaux ont été effectués au moyen d’un modèle de blocs qui a été fourni à Cegertec WorleyParsons par Claude Duplessis de Goldminds Geoservices Inc. L’optimisation de la fosse a été réalisée à partir des ressources mesurées et indiquées du modèle; la conception de la fosse donne une durée de vie de la mine de 25,75 ans, une teneur de coupure de 3,5 % P2O5 et une teneur moyenne de 6,88 % P2O5. La fosse finale prend en considération des paramètres d’exploitation tels que les rampes, les configurations géotechniques recommandées et la durée de vie de la mine de 25,75 ans (excluant la période de préproduction). Les réserves minérales à l’intérieur de la fosse sont présentées au tableau précédent.

La fosse de la zone Paul sera exploitée au moyen de méthodes conventionnelles : forage, dynamitage, chargement et transport du minerai à l’aide de pelles et de camions.

Métallurgie et qualité du concentré de phosphate

Les résultats des essais métallurgiques révèlent que la production à l’échelle d’une installation commerciale donnerait un produit à 38,6 % P2O5 avec un taux de récupération de 90 %. L’analyse chimique d’un échantillon représentatif du concentré final provenant de l’essai de vérification du procédé de traitement est présentée au tableau suivant :

Analyse chimique du concentré

Constituent Unité Analyse1
P2O5 % 38,60
CaO % 51,25
MgO % 0,70
Fe2O3 % 2,00
Al2O3 % 0,45
SiO2 % 1,55
TiO2 % 0,65
Na2O % 0,37
K2O % 0,19
CI % 0,06
F % 1,08
PAF % 0,54
CaO/P2O5 Ratio 1,33
REM Ratio 0,08

1Analyses de COREM, 2013

Dans l’ensemble, le concentré de phosphate du Lac à Paul est de très haute qualité pour les raisons suivantes :

  • Faible ratio CaO/P2O5 donnant lieu à de faibles taux de consommation d’acide sulfurique lors de la transformation
  • Une récupération élevée du P2O5 et des hauts taux de filtration du gypse sont attendus lorsque ce type de roches alimente une production d’acide phosphorique par traitement hydraté conventionnel
  • Le faible ratio CaO/P2O5 produira de faibles quantités de gypse;
  • Le faible REM (ratio des éléments mineurs) devrait faciliter la production de produits granulaires de haute qualité, comme le phosphate d’ammonium (MAP ou DAP).

Infrastructures

Le projet est situé à 200 km dans le nord de la région du Saguenay–Lac-St-Jean, au Québec (Canada), une région industrielle disposant d’une main-d’œuvre qualifiée et d’infrastructures déjà en place. Les infrastructures existantes comprennent des centrales hydroélectriques d’une capacité suffisant à l’alimentation du projet, des routes, un réseau ferroviaire et un port en eau profonde.

Le projet du Lac à Paul sera alimenté par Hydro-Québec par le biais du réseau électrique de Rio Tinto Alcan, à partir de la centrale de la Chute-des-Passes, qui est située à environ 30 km du projet. Une sous-station réductrice de tension de 345 kV à 161 kV sera construite à la Chute-des-Passes. Cette nouvelle sous-station fournira l’électricité à partir d’une ligne de transmission de 161 kV.

La construction d’un camp permanent, d’une station de pompage et du système de traitement d’eau douce, du parc à résidus et d’une station de traitement des eaux de procédé est planifiée lors de la phase de préproduction. La halde de roches stériles sera aménagée au moment des activités minières.

La capacité des installations de gestion de résidus minier, situées à seulement 2 km de l’usine de traitement du minerai, permettront d’entreposer et de gérer les résidus en fonction de la durée de vie de la mine, soit 25,75.

Documents à télécharger

Rapport technique NI 43-101
Publié le 18 octobre 2016